Avocats François Derème

Défendre des valeurs auxquelles on tient demande une attention de chaque instant.

Protéger les patrimoines, les développer et faciliter leurs transmissions demande

la même attention.

 

Licencié en droit, en notariat et en fiscalité, François Derème exerce la profession d’avocat depuis 1996, au sein du barreau de Bruxelles (et inscrit à ce titre au barreau de Luxembourg de 2006 à 2013).

Ses spécialités sont le droit patrimonial de la famille (régimes matrimoniaux, libéralités et successions), le conseil en stratégies patrimoniales et en planifications successorales, ainsi que le conseil fiscal et le droit international privé liés à ces matières. Il traite également de la transmission des patrimoines culturels et artistiques (immobiliers et œuvres d’art).

Par la traduction des volontés familiales en actions concrètes et sécurisées, il conseille et accompagne les différentes générations des familles dans la durée. A ce titre, il a développé une expertise et une méthode de travail interdisciplinaire en gouvernance patrimoniale.

Voir : Méthode de travail : Eros

Afin de privilégier une haute technicité mais aussi une relation strictement confidentielle, personnelle et basée sur la confiance, le cabinet conserve une taille humaine et réduite. Cependant, conscient de l’importance d’un travail multidisciplinaire et complémentaire pour certains dossiers complexes et internationaux, il est fait appel aux services d’autres prestataires et conseillers de qualité irréprochable.

Voir : Le cabinet - Collaboration avec d’autres professionnels

Auteur de nombreuses publications et orateurs lors de séminaires et conférences en ces matières, il a été de nombreuses années assistant à la faculté de droit (successions & libéralités). il est actuellement chargé de cours, notamment à l’Ichec-Entreprises et à la Fucam Mons. 

Le titre de spécialiste de droit patrimonial et fiscal de la famille lui a été reconnu par le conseil de l’ordre français des avocats du barreau de Bruxelles en 2003.

Fondateur et organisateur de différents groupes de réflexion en ingénierie patrimoniale (EPSG), il est également membre du réseau Lexunion, ainsi que de l’association française « Art & Droit ».